jeudi 19 mai 2011

La Fin du Commencement


Que ce soit pour nos playlists d'émission de Radio avec selecta Izmo, ou les quelques demandes de la part de Reggae.fr, je suis toujours un peu embété de vous annoncer des mauvaises nouvelles, et la disparition d'artistes qui vous sont chers : Sans vouloir faire figure de croque-mort, il m'arrive souvent de faire des hommages appuyés à tous ceux qui se sont envolés pour Zion... Et celui-là ne sera pas un des moindres, tant la perte de Lloyd Knibbs représente pour le Reggae, tout un pilier du Rythme jamaïcain qui s'écroule ! Ce batteur a inventé le Ska, rien de moins ! L'Histoire est en partie connue, c'est en recopiant le boogie américain que des musiciens inventifs (Knibbs, Ranglin...) ont concocté ce changement de rythme si particulier, qui allait être l'empreinte de ce nouveau son, le Ska, mais allait aussi s'illustrer dans le Rock Steady, puis le Reggae...

C'est aussi un des fondateurs du premier Big Band de l'île, les Skatalites. Peu après l'indépendance, en Mai 1964, Tommy McCook (sax), Rolando Alphonso(tenor sax), Johnny Moore(trompette), Lester Sterling (sax), Don Drummond (trombone), Lloyd Brevett (contrebasse), Jerry Haynes (guitare), Jackie Mittoo (orgue) et Lloyd Knibbs à la Batterie formèrent ce groupe, qui existait informellement depuis un an.

The Skatalites sont une étoile filante sur les ondes et dans les charts : De Studio One pour leur premier album "Ska Authentic", à Treasure Isle pour Arthur 'Duke' Reid, les producteurs se les arrachent (citons Cecil 'Prince Buster' Campbell, Vincent 'King' Edwards, Justin 'Phillip' Yap, Leslie Kong, Lindon Pottinger,Sonya Pottinger et Vincent 'Randy' Chin) et ils travaillent toute la journée, jouant derrière des talents vocaux comme Delroy Wilson, Desmond Dekker, The Wailers, Lee Perry...

L'instrumental "Man In The Street", entra dans le top 10 anglais, tout comme "Guns of Navarone" un peu plus tard, composé par le plus prolifique de tous(200 titres en un an et demi !), Don Drummond, qui fut incarcéré le 1er Janvier 1965 suite au meurtre de sa petite amie, Anita 'Marguerita' Mahfood. Il n'en ressortira pas et fut interné à Bellevue un peu plus tard, pour y mourir le 06 Mai 1969, à 37 ans. Le dernier concert des Skatalites eu lieu en Aout 1965, mais les musiciens ne furent pas ensuite inactifs, créant deux supers groupes, les Soul Vendors (l'écurie Studio One) et les Supersonics de tommy Mc Cook, chez Treasure Isle.

Dans la période Roots, chacun y alla de son solo, Lloyd Brevett tenta une reformation (l'album "African Roots", et l'inédit "Rocking Steady") et le guitariste perdut l'ouïe. On ne pensait donc pas les revoir sur scène, mais en Juin 1983, les organisateurs du Sunsplash eurent l'idée de les rassembler pour un concert. Ce fut une énrme succés à Montego Bay, qui les poussa à se reformer, et à enregistrer "Return of The Big Guns" sur Mango en Avril 1984. Le 07 Juillet 1984, ils jouèrent devant des milliers de jeunes élevés à la two-tone Fashion, ce fameux revival ska anglais (Madness, Specials, Selecter...) à Selhurst Park, et avec Prince Buster, leur "Freedom Sounds" reste un des meilleurs moments en Live.

Dans la dexième moitié des années 80, beaucoup d'entre eux s'installèrent aux Etats-Unis (Jackie Mittoo avait très tôt émigré au Canada, il jouera avec eux pour la première tournéee US en Janvier 1990, mais décèdera le 16 Décembre de la même année des suites d'un cancer.) En Avril 1989, ils suivèrent en tournée Bunny Wailer, le Liberation Tour, avec Tommy McCook, Roland Alphonso, Lester Sterling, Johnny Moore, Jackie Mittoo, Lloyd Brevett et Lloyd Knibbs. A cette occasion, on vit son fils, Dion Knibbs chanter, il allait ensuite faire son petit bout de carrière tout seul créant un groupe américain les Agitators avec Ken Stewart, et réaliser un album un peu plus tard en 1998.

C'est au milieu des années 90 qu'on retrouve les Skatalites sur les routes européennes, et c'est un tourneur Suisse (en fait des Indiens) qui les remettra en selle. L'avant dernière partie de l'Histoire de ce groupe commence avec la réalisation de "Skavoovee" pour Sanachie, puis quelques albums et nominations aux Grammys plus tard, avec "Ball of Fire" en 1997 sur Island, avec Ernest Ranglin à la guitare. Le 05 Mai 1998, Tommy McCook décéda en Georgie (USA), et le 17 Novembre Rolando Alphonso disparut à son tour à Los Angeles.

Le 27 Mars 1999, Cedric 'Im Brooks prit en main cette section rythmique basse batterie qui était préservée, pour un dernier tour d'honneur, mais il ne s'entendit pas sur sa place dans le groupe et partit peu après. S'en suivit des tournées éparpillées avec certains chanteurs plus ou moins inspirés, dont le brillante Dorrine Shaeffer, et un répertoire quasi-identique à toutes leurs prestations.
Le groupe fut particulièrement populaire en France (ils sortirent le 15 Avril 2002 "From Paris with Love") mais tourna un peu partout de 2002 (Mexique, Vénézuela, Puerto Rico, Russue, Japon) à 2004 (leur 40ème anniversaire en Grèce, Singapour, ou Colombie). Le Live à Buenos aires en Octobre 2005 est un de leur meilleurs !

Parmi le line-up du groupe, on nota au fur à mesure que les anciens disparaissaient, l'apparition de remplaçants très connus dans le Reggae, comme Vincent(Don Drummond Jr) Gordon, Karl (Cannonball) Bryan et Val Douglas, le bassiste. Mais dès lors que cette rythmique s'est vu dépossédée du son de la contrebasse, ce ne fût que l'ombre d'eux mêmes qui illustraient sur scène ! Pour conclure dans le Tragi-comique, ils furent même invités à jouer au Bal de la Rose à Monaco... Ce n'est donc pas vraiment terminé puisque l'on retrouvera le groupe cet été sur les routes de Festivals : Des membres originaux reste Lester Sterling, c'est donc lui qui sera le dernier héritier du nom...