samedi 6 décembre 2008

Vainqueur du K.O




En réponse au chaos de la crise mondiale, l’Afrique a deux mots à nous dire, et les uppercuts musicaux lancés par cet ancien boxeur sénégalais nous servent d’élixir à la fatalité.

Après 47 ans d’indépendance, d’indifférence, ils sont de plus en plus nombreux et déterminés, ces artistes africains qui s’approprient le rythme reggae dans ce pays. Le vétéran Marcel Sallem les encourage et en appelle à la vigilance. La Kora de Djeli Moussa Diawara (Kora Jazz trio) côtoit le one drop jamaïcain, retenu avec aisance et agrémenté de chœurs féminins « à la Tiken Jah ». La comparaison s’arrête là, cette production plus modeste rapprochant l’artiste de son environnement traditionnel. Même si sa voix reste un trop peu en retrait, ses textes touchent nos consciences endormies, épinglent les problèmes, soutenu par des breaks puissants sur « Hypocrite » et « Wonna caakke », et jusqu’à un dénouement final acoustique sublime. Après la mémoire des tirailleurs traitée dans son premier cd, ce second round est sans concession. X-Ray

Marcel Sallem – Africa Vigilance (I-Welcom – Socadisc)