lundi 12 octobre 2009

Le boucan du Toucan



Le boucan du Toucan

Issu de la même cage (une production Ras Tyron), Toko Blaze a pris son envol loin du flux migratoire de nos autres volatiles locaux, distillant rimes faciles et prétentieuses qui finiront chez le taxidermiste. Cet oiseau là a du talent à revendre, une force de persuasion douce et tranquille, il a toujours su rester en retrait... pour ne pas se faire piéger. C'est encore en parfait artisan qu'il travaille, qu’il se livre et délivre des textes travaillés et solides (disponibles dans le livret). Son dernier album prouve sa douce détermination et nous promène de situations pas gais (« contrôle d’identité ») en constat pagaille (« Ton héritage »), s’interrogeant sur la mixité sans tomber dans la facilité. Présent à la Fiesta comme dans de nombreux projets locaux (le dernier Africa Fête par exemple), il soigne autant sa scène que ses chansons studio, et nous fait marcher et danser à chaque fois. Des couleurs musicales différentes habillent chaque titre, et déclenchent parfois un groove partagé (« Ali Boumaye »). Se définissant si bien comme un griot urbain, « toujours en se remémorant des faits historiques », il nous fait passer la pillule avec son style. Combien de chasseurs de talents aimeraient fermer le cage dorée de ces enfants de la balle, qui préfèrent agir sans concession, vivre et voler, libres? X-Ray
Toko Blaze : Urban Griot (autoproduit, déjà en bac)