mercredi 11 novembre 2009

Un grand amateur de Reggae peut facilement oublié le nom de Kiddus I, cet artiste possédant la maudite caractéristique de ne pas avoir enregistré de vrai album jusqu'à celui-ci; il a pourtant crevé l'écran lors d'une scène de transition du film Rockers, filmé en 78 en plein coeur de la période. On le voit ôter son bonnet et secouer ses locks, et chanter tout ce qu'un rasta pouvait alors ressentir, souffrance et persécution, prières et dénonciation. Cool et toujours en retrait, il est resté actif grâce à des proches tel Earl Chinna Smith, des fans venus du soleil levant, ou le label Makasound en France. Même si deux opus contenant son hit du film « graduation in Zion » sont depuis sortis, ce « Green for Life » évite la redondance mais pas la facilité. Après un premier titre dévastateur, l’ombre de son guitariste accompagnateur l’empêche peut-être de développer tout son talent. La tendance d'imbriquer d'autres influences n'est pas si évidente (par peur de froisser un public roots assez intégriste?). Dommage, tous ceux qui ont pu le voir se prendre au jeu du Live sur un pur ribald mento attendaient peut-être un peu plus d’originalité. Mais c’est pour lui l’arbre qui cache la forêt car cinq autres albums sont prêts à être commercialisés. Il en fallait pas autant pour re-conquerir un public qui l'avait un peu oublié… Kiddus I : Green for Life (Makasound)