vendredi 2 mai 2008



Nuit du DUB, DUB meetings, puis Telerama DUB Festivals et maintenant les DUBS stations sont autant d’itinéraires que les parisiens pouvaient emprunter depuis quelques années pour vivre au rythme du dub, et de ses plus récents battements depuis sa naissance en Jamaïque il y a déjà 40 ans. Est-ce par manque de salle bien isolée, ou par crainte d’acouphène, mais les marseillais ont du attendre bien longtemps la venue des représentants les plus capés de ces prouesses techniques instrumentales.

Car ce n’est pas ici la dure portée du message rasta qui peut nous interpeller, ce n’est pas non plus les arrangements solides ou la rythmique infaillible d’un « band » qui ont catalysé ce nouveau public nombreux et conquis : Les vrais stars de ses soirées DUB, ce sont les caissons de basse et les « speakers » en enfilade, les sounds systems invités (pour la plupart européens) amènant à chaque fois leur matos à ces Dub Stations. Gràce à l’obsession du gang aixois des Musical Riot, on avait pu voir ici Jah Shaka (à l’Espace Julien), ou Aba Shanti, ne débarassant que la moitié de sa camionette pour s’installer au Poste à Galène... On a surtout compris comment un boomer de basse pouvait nous faire partager une certaine nonchalance dans son vrombissement spatial, en même temps que l’attitude stepper des pures rythmiques anglaises (dévoilées dans toute leur capacité) nous faisait décoller dans une transe proche des plus folles raves technoïdes...

On se régale donc d’avance de pouvoir désormais accueuillir toute la richesse des Dub Stations à l’Affranchi, avec le retour d’Aba Shanti et le crew de Cannes qui mettra à disposition son système de sons... La camionette de la famille Shanti est cette fois resté au garage, mais pas l’énergie proposée et le feeling roots qui sera au rendez-vous de ce premier arrêt dans le sud :
Après le Trabendo, qui accueillait en Mars Mad Professor (avec Sister Aisha et le son fumeux des hollandais de King Shiloh), pour un passage en gare de Paris, ces dub Stations vont ensuite tracer leur route à Montpellier puis à Avignon, avec d’autres noms à l’affiche. Les Dub Stations siffleront bien trois fois dans notre région : Après avoir conquis la capitale, on se doit de leur réserver le meilleur support, d’autant que les prochains echos du DUB se font déjà entendre à Luminy qui prépare la troisième édition de l’UNIVERSITY OF DUB pour le 20 juin, avec les Disciples, et... King Shiloh, toujours avec le Musical Riot, et cette fois, avec les 2O et quelques KW d’enceintes pour nous faire décoller dans la pinède! Et la pinède, les parisiens ils ne l'ont pas, et ils ne l'auront jamais !!!
X –RAY LE 29 AVRIL 2008