vendredi 13 février 2009

Au commencement, était la source, les racines...

Les origines du Reggae : Jérémie Kroubo (l’Harmattan)


Les Jamaïcains restent surpris « d’entendre parler en France de musique « Roots » pour ce qu’ils définissent eux simplement comme du Reggae », observait récemment le chanteur Alborosie.

Le terroir musical de cette île repose bien plus sur les rythmes Mento et Ska mais les ouvrages de référence survolent trop souvent ces racines, sans approfondir les liens de sang qui éxistent entre tous ces genres. L’auteur nous en propose une relecture aboutie à grands renforts de citations, et décrit ici les balbutiements d’une industrie locale qui deviendra vite planétaire… 25 ans d’Histoire, du « Island in the sun » de Harry Belafonte qui inspira Chris Blackwell pour nommer son label, à la fausse idée que le ska s’est répandu dans la liesse de l’indépendance de 1962... Un voyage en Jamaïque et quelques interviews sont mélés à des extraits importants des oeuvres de Hélène Lee, Lloyd Bradley, ou Steve Barrow. Reflétant un travail scolaire proche de la prose de Wikipédia quand il cite son environnement politique, la démarche de Kroubo sert de relais pour apprendre à discerner les genres, Calypso et Mento, Rock Steady et Skinhead Reggae. Mais cette synthèse n’est pas suffisante pour y apporter son point de vue personnel, et bien incomplète si l’on veut par exemple comprendre le clivage entre quartiers de Kingston, pourtant à l’origine du Reggae Roots. En effet, c'est le message Rasta qui s'est propagé d'Est en Ouest, et a fourni l'inspiration à tant d'artistes aujourd'hui reconnus. Mais il ne suffit pas de le citer pour l'expiquer. Aucune nouvelle réponse à cette histoire orale sans doute déjà trop ancienne pour être précise... Aucune mention à Winston Grennan, Justin Yap, les Tennors, au fameux « Ska-Lipso » de Count Owen ou à la mort « prédestinée » de Leslie Kong. Ceux là semblent avoir disparu des ouvrages sur le Reggae et après une telle étude « half the story’s has been told », seule une partie de la Vérité a été écrite… A la lecture de cette ouvrage, on pense naturellement au livre de Denis Constant, "Aux sources du Reggae", qui a été publié dès 1982, un des premiers en Français, et qui possédait la même approche de l'écriture, avec cependant beaucoup moins de bouquins à l'époque comme référents. Il avait alors eu la bonne idée de se baser sur les paroles des chanteurs de l'île, en traduisant leurs propos.

Un autre ouvrage arrive cette année sur l"Histoire de la Jamaïque, bien plus ancienne celle-là, c'est celui du rédacteur en Chef de Natty Dread, notre mag' roots national. De sa découverte par Christophe Colomb en 1494 à l'abolition de l'esclavage en 1838... Celà nous rajeunit pas ! Là au moins, on est sur qu'il ne répètera pas les propos de nos écrivains spécialistes, car peu s'y sont attardés, mais là encore, il sera difficile d'en extraire une certaine source officielle. On s'aperçoit avec toutes ces sorties de bouquins que les informations écrites en Français sont surement aujourd'hui beaucoup plus importantes que celles conservées dans les Bibliothèques en Jamaïque !
A quand une prise de conscience de son peuple sur ces origines, sans quoi il reste un arbre sans racines...
Encore un site Blogger, je vous en passe les coordonnées : http://www.jamaica-insula.com/