samedi 11 avril 2009

Dub de renégat


Dubmatix – Renegade Rockers (Echo beach)

Bricolé au départ à la lumière d’une ampoule dans des studios de fortune, les échos du Reggae jamaïcain se sont dispersés dans le monde pour subir le savoir-faire des Occidentaux. Entendre résonner le Dub du fin fond de la Mongolie ou danser un rythme caribéen sous le froid austral n’étonne plus personne aujourd’hui. Ce bric à brac tend à se diluer sous une couche de détachant universel qui ne nous cloue pas vraiment sur place ! Mais dans le cas de ce « Renegade Rockers », celà déboulonne plutôt bien, et martèle un son profond dans nos enceintes. Seul bémol, je n’arrive pas encore à percer le secret de la pochette lugubre et sans intérêt, et l’idée des stations ferroviaires urbaines des deux précédents me faisait plus délirer. Dans le grand froid canadien de son atelier, Dubmatix fait sonner quarante années du genre à l’aide d’outils rustiques ou high-tech, et de fidèles apprentis dont les photos tapissent les murs de son usine à dub (la Dub Factory), comme Linval Thompson (avec qui il a travaillé pour son dernier album chroniqué ici), Willie Williams ou Mikaël Rose. On l’imagine dans son enfance puni et enfermé dans le studio de son papa (qui assurait alors le destin musical d’artistes comme les Pointer Sisters ou même Janis Joplin) à bidouiller ses machines et fouiller dans ses vinyles. Ayant fait depuis deux bons premiers albums, l’artisan ne s’est pas fait dévorer par la technique, et s’est même un peu éloigné de la scie stepper du Novo Dub anglais qui nous avait intéressé au prime abord. Une touche plus organique se détache dans cette maîtrise parfaite du sujet, révélant un travail ardu de passionné et une ouverture évidente à tous les rythmes jamaïcains. Cette sortie élargit encore un peu plus le champ musical que développe la scène américaine. Des chroniqueurs peu avisés pourraient facilement résumer ce nouveau genre à Groundation et Matiyasu (qui sortent tout deux leurs nouveaux albums au mois de Juin), mais ce n’est sans compter sur les autres, Soja (les transgéniques Soldiers of Jah Army) ou aussi John Brown’s Body, qui nous livre depuis leurs début un reggae roots excellentissime et personnel, et qui ont réalisé dernièrement une superbe vidéo d’animation (visible sur you tube) d’un de leurs morceaux remixé par … Dubmatix, évidemment !